Orthoptie : à quoi ça sert ?

Orthoptie : à quoi ça sert ?

L’orthoptiste est un professionnel de santé qui intervient aux côtés de votre ophtalmologiste pour dépister et rééduquer les troubles de la vision binoculaire.

Son rôle est de dépister et de traiter les troubles fonctionnels de la vision binoculaire et de la motricité oculaire. C’est ainsi qu’il vous accompagnera au cours de séances de rééducation pour optimiser le travail coordonné de vos yeux. L’orthoptiste peut également vous donner des conseils pour optimiser vos capacités visuelles en termes d’ergonomie : éclairage, distance yeux-écran…

Il intervient aussi bien chez le nourrisson, l’enfant, l’adulte ou la personne âgée. Chez l’enfant, l’orthoptiste participe à la rééducation de l’amblyopie (paresse oculaire), à la prise en charge de strabisme (défaut de parallélisme des yeux), réalise de la rééducation pour optimiser les capacités visuelles…. Chez l’adulte, l’orthoptiste est régulièrement sollicité pour des bilans ou des séances de rééducation, toujours pour améliorer le confort visuel et la vision binoculaire, en particulier sur écran. L’orthoptiste intervient également pour la réalisation de certains examens complémentaires (exploration du champ visuel, réalisation d’un OCT…) toujours sous contrôle de l’ophtalmologiste qui est garant de l’interprétation de ces examens, et de la prise en charge qui en découle. Chez la personne plus âgée, ou à tout âge en cas de mauvaise vision, l’orthoptiste aide à optimiser les capacités visuelles résiduelles, par une rééducation orientée mais également par l’utilisation d’aides optiques appropriées.

Le bilan réalisé chez un orthoptiste a pour but de mesurer les capacités visuelles, de rechercher des défauts dans la motricité des yeux et d’évaluer les possibilités de traitement. Lors d’un bilan orthoptique, différents tests et examens sont pratiqués. Ils permettent d’affiner le diagnostic et d’évaluer l’intérêt et l’importance de séances de rééducation. Comme chez l’ophtalmologiste, différents appareils sont utilisés lors de ce bilan. Après ce bilan, une rééducation ou une surveillance peuvent être proposées.

Les signes qui amènent à envisager un bilan orthoptique sont variables. Ainsi, un bébé qui reste indifférent aux jouets qu’on lui tend ou qui ne réagit pas à une lumière, un enfant qui éprouve des difficultés à l’apprentissage de la lecture, qui se tient trop près de son livre ou d’un écran laissent suspecter un probable trouble de la vue. Chez un adulte, une fatigue visuelle, des maux de tête fréquents, des difficultés de concentration, des rougeurs au niveau de l’œil, une gêne à la lumière, des larmoiements, des clignements fréquents sont autant de signes qui doivent pousser à faire réaliser un bilan orthoptique.

Enfin l’orthoptiste intervient également en tant qu’auxiliaire médical, dans le cadre de la consultation aidée en ophtalmologie. En effet, depuis quelques années, les équipes des cabinets d’ophtalmologie se sont enrichies de compétences supplémentaires pour optimiser votre prise en charge visuelle. Il vous accompagnera en préconsultation, et réalisera les examens complémentaires nécessaires pour l’interprétation de votre cas clinique, et pour ajuster la thérapeutique adaptée.

Orthoptiste et ophtalmologiste collaborent pour optimiser diagnostic et prise en charge de vos problèmes visuels. Lorsqu’un bilan orthoptique vous est recommandé, il est important de le faire réaliser, de même que de suivre les séances de rééducation éventuellement proposées.

Prenez soin de vos yeux, ils sont précieux.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Search

+