Conseils aux patients candidats une chirurgie oculaire

Conseils aux patients candidats à une chirurgie oculaire

Conseils aux patients candidats à une chirurgie oculaire :

Vous allez bénéficier d’une intervention chirurgicale ophtalmologique, ces quelques conseils vous seront utiles pour vous préparer à la chirurgie et précieux pour la période post opératoire.

Avant la chirurgie :

  • Conseils aux patients candidats à une chirurgie oculaire :

    Votre chirurgie peut avoir lieu sous anesthésie locale, c’est le cas le plus fréquent en ophtalmologie, ou sous anesthésie générale. Pour certaines chirurgies (cataracte, glaucome, rétine) une consultation d’anesthésie est obligatoire en préopératoire et doit avoir lieu entre 3 jours et 3 mois avant la chirurgie. Il vous appartient de vous organiser pour rencontrer l’anesthésiste recommandé par votre chirurgien dans ce temps imparti. Le cabinet du Dr Blumen ne demande pas mieux que de vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à joindre le secrétariat si nécessaire, et n’oubliez pas la lettre d’introduction insérée dans votre dossier préopératoire à l’intention du médecin anesthésiste le jour de cette consultation.

Aucune consultation d’anesthésie n’est nécessaire en cas de chirurgie de la vision au laser.

  • Il n’y a en règle aucune restriction en préopératoire, sauf pour certaines chirurgies de rétine, où l’on vous demandera de respecter un certain positionnement.
  • Pour préparer certaines chirurgies de glaucome, on vous demandera de suivre un traitement local par collyre, pour préparer la surface oculaire à l’échéance chirurgicale. Une mise au point thérapeutique et une ordonnance à suivre vous sont fournies lors de votre consultation préopératoire.
  • Si vous prenez un traitement anti-coagulant, il n’y a pas lieu de le modifier, sauf demande expresse exceptionnelle de votre chirurgien, et il faudra alors envisager un relais avec le médecin anesthésiste. Cette alternative demeurant l’exception, une explication spécifique vous sera fournie en consultation par votre médecin si votre cas relève de cette situation exceptionnelle.
  • Il est recommandé d’interrompre tout port de lentilles au moins 3 jours avant la chirurgie pour éviter tout risque infectieux supplémentaire.
  • Suivez bien les consignes préopératoires répertoriées sur l’ordonnance qui fait également partie de votre dossier préopératoire, en particulier douche à la bétadine ou au savon doux, avec un shampoing la veille, à renouveler sans shampoing le jour de la chirurgie, respecter un jeûne de 6 heures avant l’horaire prévu pour la chirurgie, ne rien boire ou manger ou fumer, à l’exception d’un verre d’eau, une tasse de thé ou café, un morceau de sucre si le jeûne strict est trop compliqué à respecter, débuter le traitement préopératoire au moins une heure avant l’horaire chirurgical comme inscrit sur votre ordonnance, et en règle avant de quitter votre domicile, quelque soit l’heure de départ…
  • Le jour J, arrivez avec un peu d’avance, pour être tranquille, on recommande généralement d’arriver à la clinique 1 heure avant l’heure prévue pour la chirurgie. Il faut bien entendu éviter de se maquiller le jour J, du produit désinfectant devra être appliqué sur le visage à de nombreuses reprises. Prévoyez également le retour à la maison, vous serez a priori en forme mais la vision sera perturbée, et c’est finalement un bon moment pour se faire chouchouter…

 

Pendant la chirurgie :

  • Un brancardier vous accompagne au bloc opératoire, une fois les formalités administratives passées et la préparation effectuée par l’infirmière dans le service d’ophtalmologie.
  • Vous êtes accueilli en salle de pré-anesthésie, où l’on vérifiera votre identité, l’œil à opérer, votre chirurgie… ces informations font partie d’une « check liste » que plusieurs membres de l’équipe vérifieront, ce qui peut vous paraitre rébarbatif, mais jugé absolument nécessaire par nos instances pour éviter tout risque d’erreur. On vous équipera également de capteurs cardiaques, qui permettront la surveillance de votre rythme cardiaque et de votre tension artérielle pendant la chirurgie. On installera également, à titre systématique et au cas où…, une voie d’abord veineuse, c’est-à-dire une petite perfusion qui servira en cas de nécessité pour abaisser la tension artérielle ou vous administrer un décontractant par exemple. L’infirmière vérifiera également la dilatation pupillaire, la complètera le cas échéant.
  • Vous êtes ensuite conduit en salle opératoire, où vous serez accueilli et salué par le Dr BLUMEN. On vous installe ensuite aussi confortablement que possible, et on vous invite à penser à quelque chose qui vous est agréable… Selon votre rythme, vos souhaits, le Dr BLUMEN, formée à l’hypnose, vous accompagne de façon informelle, afin de vous transporter sur le plan imaginaire ailleurs qu’au bloc opératoire…. L’objectif étant que vous puissiez passer un moment agréable, soyez convaincu que toute l’équipe est attentive à votre bien-être, l’obsession de votre chirurgien est votre sécurité… votre rôle à vous, est de vous laisser aller et tout se passe pour le mieux…. Votre anesthésiste est présent pendant tout le temps de la chirurgie, prêt à intervenir si nécessaire, vous le voyez, tout est pensé pour que vous n’ayez rien d’autre à faire que de solliciter votre imaginaire et penser à des situations plaisantes, de bons souvenirs…
  • Pendant la chirurgie, vous avez le visage enveloppé d’un champ opératoire (petit drap bleu), vous aurez des sensations visuelles et tactiles, sans douleur ou sensation désagréable. Vous sentirez peut-être de l’eau couler sur votre joue, et entendrez peut-être quelques bruits…
  • La chirurgie terminée, on installe une petite coque de protection sur l’œil opéré pour éviter tout contact impromptu ou tout choc involontaire ; on vous recommande ainsi de porter cette coque quelques nuits suivant la chirurgie, dans le même objectif. Vous n’aurez pas besoin de la porter pendant la journée, mais une paire de lunettes peut servir d’obstacle mécanique si vous sortez à l’extérieur.
  • Vous rejoignez ensuite l’équipe d’ambulatoire, où l’on vous servira une collation bienvenue, et vous pourrez repartir à votre domicile, une fois que l’on aura vérifié que vous allez bien. Le retour se fait généralement en voiture et non pas en transport en commun, idéalement accompagné par un de vos proches.

Après l’opération :

  • Votre œil est fragile, il faut donc veiller à ne pas le brutaliser, même involontairement : le port de la coque est donc recommandé pendant quelques nuits, celui de lunettes de soleil ou sans filtre à l’extérieur pour éviter toute branche d’arbre, doigt brosse …
  • Vous avez un traitement postopératoire à suivre qui consiste à instiller des collyres anti-inflammatoires pendant la journée ; si vous ne pouvez pas le faire vous-même, il faudra demander de l’aide à votre entourage.
  • Les visites post opératoires immédiates auprès de votre ophtalmologiste peuvent avoir lieu, le jour même de la chirurgie ou le lendemain.
  • Il n’est pas conseillé de se maquiller dans les semaines qui suivent la chirurgie, votre ophtalmologiste vous donner le feu vert, de même que pour d’autres actions telles qu’une teinture, piscine, activités sportives … Vous devrez en effet vous abstenir de sport pendant quelques semaines (attention à la piscine !), et reprendre progressivement ces activités après en avoir parlé avec votre médecin.
  • Vous pourrez reprendre progressivement vos activités en veillant à ne pas faire de mouvements brusques de la tête. Il faudra notamment éviter de vous pencher brutalement en avant et de porter des objets lourds.
  • Si un changement de correction est nécessaire au décours de la chirurgie, la prescription sera établie un mois après, une fois le processus de cicatrisation achevé.

Quelques idées préconçues :

  • Il n’y a pas de saison privilégiée pour se faire opérer ; si votre chirurgie peut être programmée, il faut choisir une date qui vous convienne en termes d’emploi du temps, d’activités, de voyages…
  • On peut se faire opérer alors qu’on a un problème de santé annexe : non, la règle est d’éviter toute chirurgie oculaire si on a en particulier un problème infectieux même en dehors de l’œil, que ce soit au niveau d’une dent, urinaire ou autre.
  • Certaines chirurgies oculaires ne sont que des formalités : ceci est parfaitement faux. La majeure partie des chirurgies oculaires sont bien réglées, abouties sur le plan technique, mais il n’existe pas de chirurgie sans risque, et toutes les précautions énoncées ici ont pour objectif de limiter le risque de complication.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Search

+